L'association Demi-Mondaine - Prostitution Suisse

Aidons, soutenons et défendons les escort girls, masseuses et transex au sein de la prostitution Suisse.

Flash NEWS : Réouverture de la prostitution le 6 juin à 00h01 ! Bravo à toutes les associations qui ont encouragé le retour de l’activité auprès du conseil fédéral.

Buts de Demi-mondaine

L'association poursuit le/les but(s) suivants(s): Regrouper les personnes vivant du domaine de la prostitution, pour faire valoir nos droits de manière commune. Le siège de l'association est situé dans le Canton de Genève, mais couvre l'ensemble de la Suisse Romande. Sa durée est indéterminée.

L'association Demi-Mondaine est composée de salons érotiques, d’instituts de massage, d'agences d'escorts, de centaines de travailleuses du sexe indépendantes, ainsi que le site d'annonces érotiques facegirl.ch.

Aider

Demi-Mondaine souhaite accompagner les escorts, masseuses et transex de Suisse pour faire valoir leurs droits et répondre à leurs questions.

Communiquer

Demi-Mondaine suggère le regroupement de la branche afin de mieux communiquer des sujets du domaine auprès des travailleuses du sexe.

Proteger

Avec des chartes & pétitions, Demi-Mondaine a le désir de responsabiliser la prostitution et de l’unifier dans un intérêt commun : garantir une activité pérenne.

VIDEO : Demi-mondaine à la Une sur la RTS du 19h30

Le 25 mai 2020 posté par la RTS

Voici le reportage réalisé par la RTS et diffusé au 19h30 sur l'association Demi-mondaine à propos du combat pour la réouverture du domaine le 8 juin et pour dénoncer la précarité de la prostitution pendant cette période.

Voir la Vidéo ici

New & actualité de la prostitution en Suisse

Lorem ipsum

Covid-19 et la prostitution

Une incompréhension au sein du domaine et l’interrogation est grandissante : comment est-ce possible que les « Salons de massage » ont ouvert le 27 avril alors que les « Salons érotiques » n’ont aucune date et sont relayés à la fin dans la même catégorie que les festivals.

L’activité dans un « salon de massage » est à 95% la même que dans un « salon érotique ».

L’ensemble du domaine est actuellement en pourparlers afin d’établir une charte d’hygiène adaptée à l’érotisme et aux pratiques sexuelles.  Vous pouvez voir cette charte évoluée au fur et à mesure des échanges au sein de l’association.

Lorem ipsum

Une crise dans cette branche économique

C’est un combat qui nécessite l’aide de l’ensemble de la branche économique. Les plateformes publicitaires doivent également jouer le jeu et communiquer autour du Covid-19 avec une transparence totale.

Des centaines de femmes sont venus nous expliquer leur situation, nous raconter leurs problèmes et leur situation financière. Ne sachant pas avec exactitude les dates de réouverture de l’activité, aucune visibilité n’est disponible, aucune organisation devient alors possible.

Les travailleur(ses) sont en train de parler de revenir en arrière sur des méthodes déjà vite oubliées : la rue. Dos au mur, sans aucune clarté, sans nourriture, elles expliquent que la rue sera à nouveau leur terrain de jeux dans le but premier de survivre s’il n’y a aucun assouplissement du conseil fédéral dans un futur proche.

Lorem ipsum

Les travailleuses du sexe forcée d'aller dans la rue ?!

SI les escortes girls et masseuses interdites de travailler descendent dans la rue, autant dire qu’au niveau de la propagation du Covid-19, cette situation n’est bonne pour personne. Les contrôles ne seront pas aussi faciles pour la Brigade des mœurs, la violence et la délinquance reprendront petit à petit leur place dans ce milieu qui était tenu de main de fer par les autorités compétentes.

Les chiffres annoncés par la confédération helvétique des infections ainsi que de la mortalité journalière à la suite du Covid-19 sont en baisse. Les allemands et français sont déjà sortie du confinement en début mai. Les restrictions de vie en société doivent se desserrer petit à petit dans l’intérêt de l’équilibre psychologique de ces hommes et femmes évoluant bien souvent dans un cadre social fragile.

Lorem ipsum

Une charte d'hygiene pour reprendre l'activité

Les récentes actions ont permis au système de santé de ne pas exploser. Plus de la moitié de la planète a été confiné et des milliers d’articles ont été écris à ce sujet dans toutes les langues. Autant dire que tout le monde est au courant de la gravité de la pandémie, travailleuses du sexe inclus.

Le sujet de cet appel à la levée progressive du confinement pour le domaine de la prostitution n’est pas d’augmenter le nombre d’infection mais au vu des connaissances sur la maladie, il faut rester prudent et relancer cette branche avec un cadre, des règles d’hygiène, de distanciation sociale, avec le port des masques obligatoire jusqu’à nouvel ordre.

Voir la charte d'hygiène Covid-19